Villes ouvertes et longues soirées : vivre, travailler et socialiser à la tombée de la nuit

Jean Luc Lambert - Schréder Urban Deco Business Segment Manager
Jean-Luc Lambert
Schreder's Urban Deco Business Segment Manager

Alors que les villes reprennent petit à petit leurs activités, le moment entre la tombée de la nuit et l'heure du coucher est plus important que jamais, surtout quand les jours raccourcissent dans l'hémisphère nord. Beaucoup ont envie de sortir, mais préfèrent les plages horaires traditionnellement moins chargées. Il faut donc rendre les centres-villes sûrs, accueillants et attrayants 24 heures sur 24, pour que les citadins, les personnes de passage et les touristes puissent se restaurer, faire leurs achats et prendre un verre à des moments moins prisés. 

Depuis des décennies, Schréder conseille les villes les plus attrayantes au monde. La période a rarement été aussi propice à investir dans un éclairage de qualité. À l'heure où la vie socioéconomique reprend ses droits dans le monde entier, l'occupation des espaces publics en respectant la distanciation physique est un élément capital de la reprise. 
 

Sécurité, confort et esthétique

Pour faire sortir les citadins de leur tanière à la nuit tombée, l'éclairage doit s'acquitter de trois missions. D'abord, la sécurité. Le public aime se sentir rassuré. Ce faisant, il doit pouvoir distinguer les obstacles, le mobilier urbain et les autres usagers. Sans une excellente visibilité, il n'est pas sage de sortir le soir, surtout en ces temps de distanciation sociale.

Le confort est le deuxième point essentiel. Notre éclairage a toujours été conforme aux normes nationales et internationales, mais les municipalités peuvent et doivent aller plus loin pour créer un cadre chaleureux. Un éclairage ambiant bien pensé incite en effet les personnes de tous âges à occuper l'espace public, à investir de nouveaux lieux et à profiter de la vie nocturne. 

Enfin, n'oublions pas l'esthétique. Les luminaires ne sont pas de simples supports à ampoules mornes et ternes. Les luminaires décoratifs peuvent apporter une touche d'élégance en accord avec la personnalité d'une ville. Schréder propose des solutions adaptées à tous les projets et tous les budgets, du 100 % sur mesure aux produits standards, pour que vos rues aussi aient des histoires à raconter. 
 

Sortir de l'ordinaire

La ville de Bradford, dans le nord de l'Angleterre, a poussé ces préceptes encore plus loin en illuminant le Blaise Square dans le cadre de son plan de redéploiement sur 15 ans. La ville souhaitait revitaliser le centre-ville et dépasser le cadre de ses célèbres monuments de l'époque victorienne, reflet de son passé industriel, en aiguillant les chalands vers son Broadway Shopping Centre. Le quartier de St Blaise Court est l'un des principaux axes piétonniers entre la gare de Forster Square et le quartier commerçant. C'était donc l'endroit idéal pour jouer la carte de l'originalité. 

Dynamic lighting brightens up St Blaise Square creating a welcoming passage for shoppers and commuters

Schréder a travaillé avec la municipalité à la mise en valeur d'une rangée d'arcades au moyen du SCULPline. Ce fin projecteur d'éclairage architectural diffuse une infinité de thèmes de couleur à base de rouge, vert, bleu et blanc (RGB CW). Le client a été ravi.

Ce mariage des anciennes arcades et de la technologie innovante mise en œuvre a transformé toute cette zone en une voie agréable pour les travailleurs de la périphérie, les chalands et les amateurs de sorties au restaurant.

Alex Ross-Shaw
Adjoint au maire chargé du redéploiement urbain à Bradford

Ce projet a fait l'unanimité, raflant même le prix du Outdoor Lighting Project of the Year aux Lux Awards qui récompensent les meilleurs projets d'éclairage au Royaume-Uni. Le jury n'a pas manqué de souligner que le projet avait métamorphosé un quartier délaissé de la ville en un espace sûr, propre et accueillant. 

Des luminaires de ce type optimisent les voies et les itinéraires piétons, incitent à pratiquer la marche et invitent les citoyens à se réapproprier leur cadre de vie. Le chantier a été mené à bien avant la pandémie. Néanmoins, ce type de projet peut vraiment améliorer la mobilité urbaine à l'heure où la marche revient en force.
 

Le combat de la cité du Doudou pour la lumière

En Belgique, Mons est une ville universitaire chargée d'histoire, au riche folklore et à la vie culturelle foisonnante, notamment lors des fêtes du Doudou. Cette tradition classée au patrimoine mondial de l'UNESCO attire chaque année des milliers de visiteurs curieux d'assister à la procession ancestrale qui culmine par la reconstitution du combat de saint Georges contre le dragon sur la grand-place de Mons. La commune a quant à elle décidé de s'attaquer à un monstre moderne : la gabegie énergétique et les rues mal éclairées. 

Le mobilier urbain forme depuis des lustres une belle harmonie, grâce à un plan directeur établi en 1995 avec Jean-Pierre Majot, concepteur lumière.
 

"Dans une ville, un bon éclairage donne envie de flâner dans les rues et, surtout, de s'y attarder ", précise le Plan Lumière de la cité du Doudou.
 

En 2018, la ville a rénové l'éclairage de ses rues piétonnes commerçantes, tout en restant fidèle au plan. Les luminaires Yoa, qui s'intègrent parfaitement dans l'alignement des façades du piétonnier, diffusent une lumière blanche et chaude dans les rues. Les façades des bâtiments de pierre sont éclairées par des LED 4000K pour souligner les contrastes et mettre en valeur l'architecture. 

Yoa luminaires light Mons city centre for a warm welcoming nighttime landscape

C'est un atout particulier lors des festivités du Doudou, qui drainent des dizaines de milliers de visiteurs à Mons. Grâce aux images bien nettes des caméras de vidéoprotection, les services de police peuvent veiller au bon déroulement des événements. Avec le passage aux LED, la Ville de Mons a allégé de 45 % sa facture énergétique annuelle, malgré l'ajout de 25 points lumineux. 
 

Shopping thérapeutique

Par les temps qui courent, on y regarde à deux fois avant de mettre le nez dehors. Ce n'est pourtant pas la première fois que les villes doivent s'adapter. Dans le monde entier, des entreprises ont passé les dernières décennies à s'adapter à l'essor du commerce électronique. Les villes redoublent aujourd'hui d'efforts pour aménager des rues commerçantes où il fait bon faire son shopping 'non virtuel'.

Schréder developed a customised urban lighting solution to increase footfall in the city of Mannheim

L'an dernier, Schréder a finalisé l'éclairage des Planken, la principale artère commerçante de Mannheim, l'une des plus fréquentées du sud-ouest de l'Allemagne. Après deux ans de travaux, la zone piétonne est maintenant élégante, bien structurée et sans entraves. Elle est tout aussi accueillante à la nuit tombée. Schréder a planché avec Licht Raum Stadt Planung sur la création d'un nouveau luminaire pour les Planken, un cylindre minimaliste à l'élégance raffinée. Les quelque 400 luminaires installés sur les Planken aiguillent les chalands par un guidage intuitif. Ceux-ci peuvent poursuivre leurs emplettes en toute quiétude même quand le jour décline, quitte à passer la soirée au restaurant.
 

Systèmes réactifs, rues intelligentes

Ces dernières années, les luminaires LED et les systèmes de contrôle intelligents ont révolutionné la technologie de l'éclairage. Les villes sont aujourd'hui capables de programmer l'éclairage idéal dans chaque situation, des pistes cyclables de la ceinture verte aux prestigieuses rues commerçantes. Il est possible d'ajuster la luminosité, l'intensité, voire la couleur de l'éclairage à des horaires préprogrammés ou en fonction de critères ambiants. Les municipalités peuvent ainsi réduire à la fois leur consommation d'énergie, leurs frais de maintenance et la pollution lumineuse.

Depuis plus d'un siècle, Schréder éclaire les espaces publics et met en lumière les grandes artères des mégapoles ou les charmantes places de village. Hiver comme été, un éclairage bien pensé et durable rassure les citoyens et met en valeur les espaces urbains, sans compromis.

 

À propos de l’auteur

Depuis qu'il a rejoint la société en tant qu'ingénieur en mécanique en 1988, Jean-Luc a mis au point un large éventail de luminaires d'éclairage urbain, en cherchant toujours à améliorer le design et l'efficacité.
Il a parcouru le monde, en développant un esprit pratique pour fournir la solution parfaite aux clients du monde entier. L'éclairage n'a plus de secrets pour lui !

Connectez avec Jean-Luc sur LinkedIn